Signature du contrat commercial de KouKoutamba : « Les objectifs qui ont été assignés au conseil des ministres et au Haut Commissariat de l’OMVS sont en train d’être atteints. » selon le Président du Conseil des ministres

L'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) et la société chinoise « Sinohydro » ont procédé à la signature du contrat commercial du projet d’aménagement hydroélectrique de Koukoutamba le 26 février passé en Guinée. Présidée par Son Excellence le Pr Alpha Condé, Président de la République de Guinée, la cérémonie a enregistré la présence d’éminentes personnalités institutionnelles, diplomatiques et gouvernementales.

La Guinée accueille la célébration du 47eme anniversaire de l’OMVS

L’OMVS a choisi la Guinée pour célébrer sa 47 eme année, en organisant la seconde édition de la journée de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal en partenariat avec les services du ministère de l’Energie et de l’Hydraulique. Placée sous le thème : « l’OMVS, un fleuve, 4 pays, un destin commun », cette commémoration s’est traduite par une série d’activités étalée sur les journées du 10 et 11 mars 2019.

SOGED: vers un nouveau cadre juridique et tarifaire

Dans le cadre de l'étude d'achèvement de son cadre juridique, légal, réglementaire et tarifaire, la Société de Gestion et d’Exploitation de Diama (SOGED) a organisé un atelier de restitution du rapport provisoire les 19 et 20 novembre 2018 à l'Hôtel Pullman de Dakar.

L'OMVS à l’assaut des changements climatiques

Les changements climatiques sont devenus un phénomène mondial qui nécessite des solutions coordonnées au niveau international pour aider les pays en développement à évoluer vers une économie à faible émission de carbone. Pour faire face à ces nouveaux défis climatiques, l’OMVS,

Dégradation de l’environnement : les têtes de sources du fleuve Sénégal menacées

Ensemble pour la sauvegarde du fleuve Sénégal ! C’est l’appel lancé par le Réseau des Journalistes pour les activités de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal(OMVS) en Guinée face à la dégradation de l’environnement des têtes de sources du fleuve Sénégal. Cet appel fait suite à une tournée de terrain effectuée du 21 au 24 novembre 2018 dans la région de Mamou en Guinée, au cours de laquelle des journalistes membres du REJAO/Guinée se sont mobilisés en compagnie d’experts de l’OMVS, du Sous-préfet de Tolo, des représentants de la société civile nationale et des riverains, pour braver les pentes boisées et glissantes qui conduisent aux trois principales têtes de sources du fleuve Sénégal. Il s’agit de Sala -Mayô, Moröndè et Gouba. Au pied de ces têtes de sources, ils ont pu constater de visu l’état de dégradation alarmante du milieu.

14 ans de coopération entre l'OMVS et le Royaume des Pays Bas

La coopération entre l'Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal) et le Royaume des Pays Bas est ancienne. Elle vient de franchir un nouveau cap avec la signature de la déclaration de Dakar et du plan d'action 2019-2020 par le Haut-commissaire Sémega et le Dijkgraaf Mathieu Gremmen de l’institution WSRL (WaterschapRivierland).

Le Conseil d’Administration du Centre Régional pour la gestion intégrée des bassins fluviaux (RC-IRBM) en visite à l’OMVS

Le Haut-Commissaire Adjoint de l’OMVS, M.Brahim Lebatt H’MEYADA a reçu ce 30 janvier une délégation du Conseil d’administration du RC-IRBM conduite par le Profsseur EA ADANU,

La formation des agents : une priorité enfin prise en charge

Pour la première fois le Haut Commissariat a organisé un séminaire de formation au personnel d’appui, qui est la cheville ouvrière du travail de l’organisation. Cette initiative nouvelle est issue « des recommandations du team building organisé les 6 et 7 Avril 2018 » selon le chef de la division des Ressources Humaines Alassane Cissokho. C’était les 27 et 28 décembre 2012 à Saly. Le thème choisi était « l’éthique et la déontologie pour un comportement professionnel », avec pour objectif de favoriser« d’une appropriation des objectifs de l’organisation ». Pour M. Cissokho, c’était une occasion de « sensibiliser le personnel d’appui sur l’éthique au travail, les secrets professionnels, la déontologie, le respect de la hiérarchie ». Une cinquantaine d’agents a pris part à ce séminaire. L’initiative sera étendue aux cadres qui seront formés sur le management de développement.

REGARS CROISES
Renforcer les compétences des agents de l’Omvs, tel était l’objectif de l’atelier de formation initié par l’organisation. Le pari a été réussi. C’était une occasion de former le personnel sur les valeurs d’éthique et de déontologie afin de cultiver un environnement de travail adéquat. Les travailleurs donnent leurs impressions.

Adja Seynabou Sene, Assistante de l’auditeur interne

« La formation était très intéressante et très relax. C’était également un moment de communion entre le personnel d’exécution et le formateur. A travers des débats thématiques, pleins d’idées sont sorties. Tous les participants ont bien apprécié. Seul bémol, la durée. Elle est courte à mon avis. Aussi, si on peut faire ces formations plus souvent, ce serait bénéfique pour nous. Car on a capitalisé des acquis sur le plan éthique. Cette formation nous a permis de cultiver la solidarité et mieux gérer nos comportements au travail. Depuis lors, nous avons également banni certaines attitudes qui n’étaient pas professionnelles. »

Alassane Diouf, Gardien

« C’est la première fois que je bénéficie d’une telle formation. On a tous salué cette belle initiative. J’ai beaucoup appris et elle a été bénéfique pour mon travail. Surtout sur le plan déontologique, nous sommes devenus beaucoup plus professionnels. Depuis lors, nous notons plus de solidarité entre nous. Je suggère que l’on fasse la formation chaque année. Ce sera un avantage pour nous. J’ai fait 34 ans de service à l’Omvs mais grâce à cette formation, j’ai eu beaucoup d’acquis supplémentaires. Certes je suis très âgé, mais il n’est jamais trop tard d’apprendre. »

El Hadj Koymin Fall, Chargé du protocole

« C’est une bonne chose pour les agents. Pourvu que cela continue avec d’autres formations plus performantes. Parmi nous, il y a des agents comme moi, qui n’avons jamais bénéficié de formation. Il faut nous offrir la possibilité de nous former. Car certains d’entre nous ne sont pas bien formés. Cela se ressent dans le travail. Cette formation doit profiter à tous les agents. C’est le défi à relever »

Latyr Mboup, Chauffeur

« C’était une très bonne initiative pour le personnel. J’avoue que cette formation a eu un impact positif sur nos comportements car certaines incompréhensions ont été corrigées. Il y a eu davantage du respect entre nous. C’est pourquoi je souhaite qu’on la renouvelle le plus souvent possible. Puisque cela renforce la motivation et cultive l’esprit de famille. L’initiative a été franchement une vraie réussite.»